crevettes flambees cognac aux pommescrevettes flambees cognac aux pommes bis

Qu’est-ce-qu’on met là-dedans ?

 

– 16 à 20 crevettes crues, sauvages de préférence

– 4 pommes Granny Smith moyennes

– 1 gousse d’ail (facultatif)

– 1 demi-verre à moutarde de Fine Cognac

– 20 gr de beurre

 

 

Comment qu’on fait ça ?

 

– Décortiquez (sauf la queue : on la garde pour la déco’ et pour mieux prendre la crevette entre les doigts !) les crevettes sauvages crues, ôtez-leurs l’intestin. Nettoyez-les rapidement à l’eau clair et réservez au frais.

crevettes flambees cognac aux pommes_etape 3

– Pelez et égermez l’ail si vous souhaitez l’incorporez à la recette.

– Pelez, épépinez et coupez en brunoise les pommes. Citronnez et réservez.

– Dans une poêle en inox (de préférence), faites fondre le beurre et saisissez légèrement vos dés de pommes sur feu moyen, pendant 5 minutes : on ne veut pas qu’ils colorent mais juste qu’ils reviennent. Ajoutez l’ail écrasé en purée (facultatif).

crevettes flambees cognac aux pommes_etape 1crevettes flambees cognac aux pommes_etape 2

– Ajoutez vos crevettes décortiquées et lavées et faites les cuire jusqu’à ce qu’elles rougissent, soit 2 à 3 minutes (attention on cuit les crevettes « minute » au risque que ces dernières soient caoutchouteuses donc trop cuites !!).

crevettes flambees cognac aux pommes_etape 4

– Passons à l’opération délicate : flambez l’ensemble en arrosant la préparation au Fine Cognac au préalable et en bougeant un peu la casserole pour que le flambage ait pris sur l’ensemble de la préparation. Laissez mourir le feu.

crevettes flambees cognac aux pommes_etape 5

– Filtrez au chinois l’ensemble sans presser pour récupérer le précieux jus.

crevettes flambees cognac aux pommes_etape 6

– Dressons : dans des verrines ou des « bulles », rapidement et délicatement, posez un lit de dés de pommes, surmontez de deux crevettes en biais et arrosez ces dernières par le haut avec deux cuillères à café de jus pour que l’ensemble coule du haut vers le bas.

– Servez sans attendre.

– Miamez !

Source : oim :)) !

 

 

Heu…excusez-moi siouplai’ mais…

– Pour une touche « douceur », on pourrait ajouter une rikiki pointe de fromage râpé style Appenzeller, Beaufort, comté ou gruyère (mais Suisse : plus de « caractère » au goût)… Mais pas un trop fort au risque de masquer les autres goûts ;-) !

– Idée originale : on pourrait, au jus, après filtrage, ajouter les grains d’une gousse de vanille (pas de fromage alors !) style vanille origine Nouvelle Guinée… Bon c’est une affaire de goût en notant que celle de Madagascar est « passe-partout » mais choisissez-là bien charnue et luisante (attention aux vanilles sèches du commerce identique chère pour ce qu’elles sont quand on trouve en prix le même pour qualité supérieure sur des sites spécialisés !) ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Imprimer Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

;) :| :x :torture: :stargate: :siffle: :sante: :roll: :pain: :o :non: :mrgreen: :mdr: :lol: :leeloo: :kitty: :jaifaim: :hips: :glouton: :fouet: :fessee: :faim: :dodo: :cuit: :cry: :chef: :bisou: :bing: :bigbisous: :assassin: :P :D :?: :/ :)) :) :( :!: 8) (h)